Les trésors du Palais de Topkapi

Situé au cœur d’Istanbul, le Palais de Topkapi est l’un des lieux les plus emblématiques de la ville. Chargé d’histoire, il est aussi une magnifique réussite architecturale, mêlant différents genres et différentes époques au sein de ses cours et de ses bâtiments. La visite de cet immense palais permet de se faire une idée de ce que pouvait être la vie quotidienne à la cour ottomane, de la prise de Constantinople au milieu du XIXe siècle.
Nous nous pencherons ici, sur la salle de Trésor dans laquelle la collection exposée est la plus riche du monde. Parmi les objets présentés : une paire de chandeliers en or pesant 48 kilos chacun, incrustés de 6666 diamants, le poignard Topkapi (le symbole du palais).
Le Diamant du fabricant de cuillères où encore diamant de Topkapi est un diamant poire de 85,8 carats (1carat = 0,20g) qui est la fierté du Trésor impérial du Palais de Topkapi. Il en est la pièce ayant la plus grande valeur. De type Ila et de couleur D, il appartient à la catégorie des diamants les plus purs. Considéré comme le quatrième plus grand diamant de ce type au monde, il est très fortement protégé.
Serti d’argent, entouré d’un double rang de 49 diamants brillants et bien éclairé, il est disposé dans une boîte de verre fixé au mur dans la troisième pièce du Trésor impérial. Ces brillants séparés lui donnent «  l’apparence d’une pleine lune éclairant un ciel où brillent les étoiles ».
Ce complément ajoute à la beauté du diamant, et augmentent d’autant sa valeur. Ils ont été commandés soit par Ali Pacha de Janina, soit par le Sultan Mahmoud II
En plus des nombreux trésors d’or, d’argent, de rubis et d’émeraude du Trésor Impérial, le diamant du fabricant de cuillères à toujours attiré les regards fascinés des favorites impériales, des reines et des sultanes.
On ne sait pas avec certitude comment ce diamant est parvenu au Palais de Topkapi ; les archives du musée font état d’une bague empierrée nommée le diamant du fabricant de cuillères. Cette bague aurait, selon ces notes, appartenu au Sultan Mehmed (XVIIe siècle) . Toutefois, cette pierre, avec son or, pesait seulement 50 a 60 carats ce qui est beaucoup plus petit que le diamant actuel.3Sans titre

Partager